Avortement - Interruption de grossesse : Pour le droit au libre choix

La méthode de l'aspiration fait-elle mal ?

La sensibilité à la douleur diffère d'une femme à l'autre. Pour certaines femmes, la douleur est négligeable, tandis que pour d'autres elle est intense.

Une étude française sur 249 femmes a étudié la douleur ressentie pendant l'interruption de grossesse sous anesthésie locale (injections d'un anti-douleur autour du col). Cette méthode présente moins de risques et elle est moins coûteuse que l'intervention sous anesthésie générale. Toutefois, elle est rarement offerte en Suisse.

L'anesthésie locale ne supprime que la douleur de la dilatation du col, elle n'a que peu d'effet sur le pic douloureux constitué par la contraction de l'utérus après l'aspiration. Dans l'étude, les douleurs de l'IVG ont été comparées à celles ressenties lors des menstruations. Elle montre que pour la plupart des femmes, la douleur de la contraction qui ne dure que quelques minutes est supportable. Par ailleurs, beaucoup de femmes sentent également des douleurs après l'intervention sous anesthésie générale.

Le graphique fait visualiser la douleur ressentie en moyenne par les femmes durant l'intervention. C'est la contraction de l'utérus après l'aspiration qui provoque la douleur la plus aigüe, mais elle ne dure que très peu de temps.
 
douleurs

nach oben

Fact Sheets